SMIA - Service Médical Inter Entreprises de l´Anjou

Accueil Portail agences intérimaires Portail adhérents
Liens utiles Mentions légales
Décembre 2017

Intérim - travail temporaire - Risque lié aux agents biologiques


Pour info !
En milieu professionnel les agents biologiques sont :

» des micro-organismes (bactéries, virus, champignons...)

» des prions (maladie de CREUTZFELD-JACOB...)

» des endoparasites humains (vers solitaire, gale...)

Ils sont susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication.

Certains agents biologiques ont un pouvoir cancérogène (virus de l’hépatite B).

Les agents biologiques peuvent produire des toxines que l’on peut retrouver dans les eaux usées, les composts, les ordures ménagères, les moisissures...

La contamination peut se faire par voies cutanéo-muqueuse (peau, yeux...), aérienne, digestive et/ou sanguine.




Exemple : la leptospirose


Réservoir
(hommes, animaux, végétaux, sols, eau, déchets...)
rongeur (en particulier les rats)

Porte de sortie
urines

Transmission (aérienne, cutanée...)
par contact

Porte d’entrée
yeux, nez, bouche, peau lésée


Hôte (exemples de métiers les plus exposés : secteurs de la santé, agroalimentaire, nettoyage, maintenance...)
laboratoires, animaleries, assainissement...

Prévention collective
Agir sur le réservoir (source) en procédant à :
» la vaccination des animaux, au dépistage et au traitement en cas de maladie ou à la destruction d’un élevage atteint
» la désinfection et au nettoyage des postes de travail régulièrement
» la ventilation des locaux de travail
» l’entretien des installations climatiques et hydrauliques
» la prévention et à la lutte contre l’intrusion des insectes et des rongeurs potentiellement porteurs de maladies

Agir sur le mode de transmission par :
» l’amélioration de la ventilation générale des locaux de travail
» la séparation des zones contaminées (zone de confinement) des zones non contaminées
» la mise en place des procédures de gestion des déchets (tri, collecte, stockage, transport et élimination)
» la limitation des projections (réduction de l’utilisation d’appareils à haute pression) et de la mise en suspension des poussières (aspiration plutôt que balayage)

Agir sur la formation et sur l’information  :
» des risques liés aux agents biologiques et sur l’application des mesures d’hygiène en facilitant l’accès aux installations sanitaires y compris sur chantier
» en affichant le panneau prévu à cet effet
» par la mise en place de formations adaptées aux postes de travail et à la nature des tâches à réaliser

Prévention individuelle et mesures d’hygiène
» faire le point avec le médecin du travail sur les vaccinations lors des visites médicales ou à la demande de l’intérimaire
» demander et porter les EPI (gants à usage unique, gants anti-coupures, protections respiratoires, lunettes, etc.)
» prévoir des vêtements de protection et des chaussures différents de ceux de ville
» se laver les mains avec du savon avant de manger, boire ou fumer, avant et après le passage aux toilettes
» en cas de plaie, protéger avec un pansement résistant à l’eau
» en cas de coupure, de piqûre ou morsure, laver immédiatement la plaie avec de l’eau potable ou du savon, ou bien suivre le protocole mis en place par l’EU
» ne rien porter à la bouche, ne pas se ronger les ongles
douches obligatoires en fonction de l’activité professionnelle
» se changer avant de quitter l’entreprise
» l’EU peut mettre dans certains cas des vestiaires à double compartiment

intérimaires

Articles R.4421-1 à R.4427-5 du Code du Travail
Institut PASTEUR
Powered by MyTOOG