Risque routier

La conduite d’un véhicule dans le cadre de son travail représente un risque professionnel.

Quelques chiffres :

Près de 27 000 000 de personnes actives sont concernées par ce risque, tous véhicules confondus (2 roues, VL, PL, utilitaires…).

11% des accidents du travail sont dus aux accidents de la route pour ou pendant le travail.

31% des accidents mortels de travail.

Source : Ministère du Travail

Organiser les déplacements

  • Ce déplacement est-il indispensable ? visio-conférence, conférence téléphonique...

Si oui, quelques conseils avant de partir :

  • Prendre en compte les temps de déplacements et de missions dans la journée de travail
  • Grouper ses déplacements
  • Faire en sorte de réduire le temps de conduite en favorisant les transports en commun ou le covoiturage
  • Préparer et connaitre son itinéraire avant de partir (zones de travaux…)
  • Privilégier les axes routiers de qualité (autoroutes, 4 voies)
  • S’informer sur les conditions climatiques et de circulation et adapter sa conduite en fonction
  • Respecter les temps de pause afin de limiter la fatigue, découcher si nécessaire
  • Connaître la conduite à tenir en cas de panne ou d’accident (se mettre hors de danger, mettre son gilet haute visibilité, baliser le lieu de l’accident avec un triangle, appeler via les bornes d’appel d’urgence ou 112…)

Concernant les communications :

  • Etablir un protocole de communication au sein de l’entreprise
  • Utiliser son téléphone une fois arrêté dans un endroit approprié (pas de téléphone au volant)
  • Laisser la messagerie répondre

Prévention 
Le véhicule

Quelques conseils de prévention sur le véhicule et son utilisation pour réduire l’exposition au risque routier :

  • Utiliser un véhicule adapté à l’activité
  • Privilégier l’achat de véhicules confortables, silencieux (fauteuil sur coussin d’air pour les PL et les SPL, climatisation et disposant d’équipements de sécurité (Régulateur/limiteur de vitesse, TPMS, indicateur de charge…)
  • Veiller à l’entretien et au suivi du véhicule (remontées de dysfonctionnements, révisions, contrôles techniques, niveaux, feux, clignotants, pression et état des pneus)
  • Assurer sa propreté (pare-brise, phares, rétroviseurs),
  • Aménager les véhicules en fonction des charges et/ou des personnes à transporter. Respect du PTAC (Poids Total Autorisé en Charge)
  • Arrimer et répartissez correctement les charges dans le véhicule,
  • Respecter les gabarits et les limites de longueur
  • Equiper les véhicules d’une cloison de séparation rigide entre l’habitacle et l’arrière du véhicule (matériel, rangements)
  • Disposer des équipements de sécurité (triangle, gilet haute visibilité, extincteur, trousse de secours, éthylotest, casque homologué ECE pour les deux roues…)

Prévention 
Le conducteur

Quelques conseils de prévention pour le conducteur afin de réduire l’exposition au risque routier :

  • S’informer et se former au risque routier (stages de conduite type freinage d’urgence, écoconduite, formation à l’arrimage des charges et au chargement…)
  • Respecter le code de la route, les signalisations, les distances de sécurité et les limitations de vitesse
  • Ne pas conduire sous l’emprise de substances psychoactives (alcool, cannabis…) ou de médicaments pouvant engendrer de la fatigue, de la somnolence… Certaines pathologies peuvent également altérer la vigilance et/ou le temps de réaction.
  • Avertir l'employeur en cas de perte du permis

Prévention 
L'employeur

Quelques conseils de prévention pour l'employeur afin de réduire l’exposition au risque routier :

  • Ne pas appeler les travailleurs pendant leurs temps de conduite
  • Prendre en considération le risque routier (mission/trajet) dans le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP) (cf décret du 5 nov 2001)
  • Informer le médecin du travail des salariés de l’entreprise qui conduisent des véhicules dans le cadre de leur activité professionnelle
  • Vérifier la validité des permis de conduire périodiquement
  • S’assurer que les permis et formations soient appropriés aux types de véhicules et/ou engins utilisés par les salariés

Réglementation

Depuis le 25 octobre 2019, les trottinettes électriques et les nouveaux engins de déplacement personnel entrent dans le code de la route :

  • Monoroues 
  • Trotinettes électriques
  • Hoverboard ou gyroskate 
  • gyropodes

Accompagnement du SMIA

Le SMIA et ses équipes peuvent répondre à vos questions et vous accompagner dans vos démarches (aide à l’évaluation du risque…). Pour toute demande, vous pouvez contacter :



25 rue Carl Linné - BP 90905
49009 ANGERS CEDEX 01
Tél. : 02.41.47.92.92